Home Accouchement Méthodes d'accouchement 5 Différents types de méthodes d’accouchement que vous devriez connaître
5 Différents types de méthodes d’accouchement que vous devriez connaître

5 Différents types de méthodes d’accouchement que vous devriez connaître

0
0

Peu de choses dans la vie sont plus excitantes que la venue au monde d’un nouveau bébé. Cela a été le cas tout au long de l’histoire humaine, mais les options d’accouchement pour les nouvelles mères ont beaucoup progressé pour rendre l’expérience plus sûre.

1. Accouchement par la voie vaginale

Lors d’une naissance vaginale, le bébé naît par le principal canal de naissance. Il est difficile de savoir quand exactement vous allez commencer le travail, mais la plupart des femmes accouchent vers 38-41 semaines de grossesse.

Les spécialistes recommandent aux femmes enceintes de planifier l’accouchement vaginal à moins qu’il y ait une raison médicale pour une césarienne. Un rapport médical publié en 2013 indique que l’accouchement par césarienne à la demande de la mère n’est pas recommandé pour les femmes souhaitant avoir plusieurs enfants, ni devrait être effectué avant 39 semaines de grossesse bien comptées. Enfin, les avantages associés à l’accouchement vaginal sont nombreux ; des séjours plus courts à l’hôpital, la réduction des taux d’infection, la récupération plus rapide, des bébés présentant un risque moins élevé de problèmes respiratoires.

2. Accouchement par césarienne

Bien sûr, nous savons que toutes les naissances ne se passent pas toujours comme prévu. Lorsque des complications surviennent, d’autres méthodes d’accouchement sont sollicitées.

Une césarienne est l’accouchement d’un bébé par une incision chirurgicale pratiquée dans l’abdomen et l’utérus de la mère. Dans certaines circonstances, une césarienne est prévue à l’avance. Dans d’autres, cela intervient suite à des complications imprévues.

Parmi les événements pouvant nécessiter une césarienne, il y a la venue au monde des multiples (jumeaux, triplés, etc.), d’un très grand bébé ou lorsque le bébé est en position de siège (bas d’abord) ou transversale (côté). Une chirurgie antérieure ou autres affections utérines peuvent aussi déboucher sur une césarienne.

3. Naissance vaginale après une césarienne (AVAC)

Par le passé, une césarienne mettait fin à tout espoir d’accouchement vaginal. Mais aujourd’hui, grâce en grande partie à l’amélioration des techniques chirurgicales, cela est possible dans de nombreux cas. En fait, environ 75% des femmes qui essaient l’accouchement vaginale après une césarienne ont réussi le travail.

Mais cela n’est pas fait pour tout le monde. Parfois, une complication de grossesse ou une condition sous-jacente empêche la possibilité d’un succès de l’AVAC. De nombreux hôpitaux locaux n’offrent pas cette prestation parce qu’ils n’ont pas le personnel ou les ressources nécessaires pour traiter les césariennes d’urgence.

4. Accouchement avec un extracteur par le vide

Une extraction sous vide est une procédure parfois pratiquée au cours d’un accouchement vaginal. Pendant l’extraction par aspiration, un professionnel de la santé applique le vide (une tasse souple ou rigide munie d’une poignée et d’une pompe à vide) sur la tête du bébé pour l’aider à le guider hors du canal de naissance.

5. Accouchement au forceps

Un accouchement au forceps est un type d’accouchement vaginal opératoire. Il est parfois nécessaire lors d’un accouchement vaginal. Lors de ce type d’accouchement, un professionnel de la santé applique des forceps (un instrument en forme de grosse cuillère ou de pince à salade) sur la tête du bébé pour l’aider à le guider hors du canal de naissance.

Voilà, on espère que cet article vous aidera à mieux appréhender le jour j.

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *