Home Post accouchement Baby Blues Le baby blues ou la petite déprime de maman
Le baby blues ou la petite déprime de maman

Le baby blues ou la petite déprime de maman

0
0

Il arrive sans crier gare, et il peut s’avérer assez perturbant… Le baby-blues est une réalité qui touche certaines femmes après la naissance. Plus souvent vécu lors de la première naissance, il peut toucher toutes les mamans qui régiront de différentes manières à ce coup de blues. Cependant, cet état passager est bénin qui s’explique assez simplement…

Entre physiologie et psychologie, maman en voit de toutes les couleurs

Du fait de la chute brutale des hormones après l’accouchement, maman subit un véritable chamboulement, qui peut dans certains cas se traduire par une profonde tristesse. En désaccord total avec la joie qui devrait être ressentie, le baby-blues est aussi accompagné d’inquiétudes quant à la réussite de ce qui va suivre, ainsi que de la possibilité de se remettre en forme physiquement malgré le lot de douleurs qui s’invite. Aussi, il correspond à un flot de nouvelles hormones qui accompagnent l’allaitement (ocytonine et prolactine).
Également, le fait de voir bébé pour la première fois dans son berceau peut déstabiliser. Si jusque-là l’enfant était plus une idée qu’une personne à part entière, la relation fusionnelle, elle, perdure. Ainsi, ce n’est pas forcément évidant de composer avec le fait que d’autres s’approchent de bébé.

Pas de panique, ça ne dure pas

Cette tristesse qui gagne la maman est souvent la source d’une certains culpabilité qui n’arrange pas les choses. En effet, comment être triste alors que bébé est là ? Rassurez-vous, cet état ne dure pas. Il s’arrête après deux ou trois jours, au moment de regagner le domicile familial et de pouvoir renouer avec un cadre réconfortant et personnel. L’accompagnement par le compagnon et la famille est d’une grande aide. Il ne faut pas hésiter à partager ses doutes, ses inquiétudes et ses peines, car les mots permettent bien souvent d’évacuer la frustration.

Sachez également, que monsieur peut lui aussi être touché par ce baby-blues. En effet, en fonction de la relation et de l’implication de ce dernier dans le processus durant les 9 derniers mois, ou encore de sa relation avec la maman, il peut lui aussi marquer le coup et subir un petit contretemps. Mais rien de sert de se laisser gagner par le désespoir, vous verrez bien vite que vous serez d’excellents parents, et que votre enfant verra en vous une source d’amour incommensurable !

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *