Home Conception Stérilité Le problème de la stérilité féminine
Le problème de la stérilité féminine

Le problème de la stérilité féminine

0
0

Plus de 10% des couples ne parviennent pas à avoir un enfant après deux ans de tentatives sans contraception. C’est ce que révèle une étude de l’Inserm parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 21 février 2012 consacré à l’environnement et l’infertilité. Cette dernière reste un sujet à la fois tabou et douloureux à aborder pour les personnes qu’elle touche. Ce papier se penche sur les causes et les traitements de la stérilité féminine. C’est parti…

Causes de la stérilité

L’une des premières causes de stérilité est sans conteste l’âge ! Et cela s’explique par le fait que toute femme dispose d’un stock d’ovules pour la vie, qui baisse avec l’âge. Selon les médecins, la fécondabilité de la femme commence à diminuer après 35 ans. L’une des autres causes d’infertilité est le moment et la fréquence des rapports sexuels non protégés. La femme n’est fécondable que deux jours par mois, ce qui est très peu. C’est pourquoi il existe des kits d’ovulation en pharmacie pour déterminer le moment idoine pour avoir des rapports sexuels en vue d’avoir un bébé. Le tabagisme et l’obésité sont également des causes de la stérilité chez la femme. Ainsi, une bonne hygiène de vie devra être de mise lorsque l’on désir avoir un enfant.

Quelques traitement disponibles

Votre médecin vous fera un diagnostic pour déterminer la cause de votre stérilité afin de vous proposer le traitement adéquat. Dans beaucoup de cas, la stérilité n’est pas définitive, et heureusement ! Plusieurs solutions ont fait leurs preuves :

  • L’induction de l’ovulation : Il s’agit d’une technique pour stimuler l’ovulation. Elle est prescrite par un gynécologue en début du cycle menstruel ;
  • L’insémination intra-utérine : c’est une méthode qui a l’avantage d’être simple et rapide. Des spermatozoïdes sont prélevés et implantés dans la cavité utérine après déclenchement d’une ovulation ;
  • La fécondation in vitro : cette méthode consiste en une ponction des ovocytes (cellules sexuelles féminines) chez la femme. Après stimulation ovarienne, fécondation avec des spermatozoïdes spécialement préparés puis mise en culture, ils sont implantés dans l’utérus de la patiente après 2 à 5 jours.

Fécondation in vitro avec don d’ovocytes : il s’agit d’une fécondation in vitro mais les ovocytes implantés dans l’utérus de la femme sont les ovocytes d’une donneuse obtenus après stimulation. C’est la technique qui connait le taux de réussite le plus élevé.

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *