Les berceuses pour bébé, mon nouveau crédo

Je n’y croyais pas. OK, on devient parent, nos priorités changent, nos discussions tournent malgré nous invariablement vers pipi-caca-dodo-dents-diversification-etjenpasse, mais jamais, ô jamais, je ne me serais crue capable d’entonner avec joie des berceuses pour bébé. Certain(e)s pensaient ne pas supporter les changements de couches ou l’utilisation guillotinesque du coupe-ongle, moi c’était les berceuses. Et contre toute attente, je me suis prise au jeu, je dois bien avouer que j’adore ces moments tout doux. J’ai même fait quelques recherches (ne me remerciez pas), et en fait, bah c’est sérieux ! Des études ont démontré que les berceuses auraient un rôle bénéfique sur l’épanouissement de bébé, mais aussi sur sa santé. On voit tout ça.

Chanter une berceuse pour bébé pour rassurer

Un peu à l’image des chats, les bébés aiment la routine. Pas de souci pour voir les mêmes gestes répétés, au même moment, ils sont bon public. Mais ce mode en boucle a du bon, je me suis vite aperçue que bébé était rassuré et attendait nos petits rituels, notamment le pré-dodo où je lui chantonne des berceuses pour bébé. Le coucher est plus simple, il a compris que c’était l’étape avant de rejoindre Morphée, mais surtout on dirait qu’il apprécie bel et bien de m’entendre fredonner tout doucement ! Il est vrai qu’on dit que les bébés sont sensibles aux sons ou aux mélodies, et ce, même in utero (les sons et paroles souvent très simples font apparemment penser au rythme des pulsions cardiaques). Du coup, par cet instant douceur, on peut faire passer tout un tas d’émotions et d’amour, véritables piliers de son équilibre.

Objectif de la berceuse pour bébé : le calme

Comme bien des parents, j’ai eu des couchers plus que houleux, où je me suis sentie complètement démunie face aux crises de bébé. Câlin, bras, cododo, je pense avoir tout essayé, et je m’en suis voulue de ne pas réussir à apporter le réconfort ou l’aspect sécurisant dont bébé avait l’air d’avoir besoin. C’est d’ailleurs pour ça que j’en suis venue à essayer d’instaurer un rituel berceuse avant le dodo, je n’étais plus à ça près ! Au bout de 2-3 soirs, j’ai pu voir qu’il se « relâchait » et semblait détendu, plus tranquille quoi. En farfouillant sur le net, j’ai pu en effet lire qu’en fredonnant à son oreille, bébé trouvait la zénitude propice à l’endormissement, par une diminution de son rythme cardiaque, mais aussi que cela avait un effet positif sur sa santé et sur d’éventuelles douleurs. Ma voix serait magique, qui l’eût cru ?!

La berceuse pour bébé, une source d’inspiration

Si chanter une berceuse pour bébé a pour objectif à court terme (si possible à trèèèès court terme) un endormissement rapide et serein, d’autres bénéfices en découlent. Sensible à notre voix et à ses intonations, bébé va être attentif, avec un sentiment de cocon sécurisé, mais il va surtout développer ses capacités créatives et artistiques, ainsi que son imaginaire. Et si vous pensez que les paroles sont « bêbêtes » (bon… on ne va pas s’attarder là-dessus !), les berceuses et autres comptines sont en fait de super outils pour l’apprentissage du vocabulaire. Ne dit-on pas que les bébés sont des éponges ? Les mots simples, les mélodies répétitives, sont enregistrés par bébé qui va retenir les sons, en y associant des émotions, de quoi stimuler son développement cérébral. Ainsi, les bébés qui ont entendu régulièrement des berceuses ont tendance à parler plus rapidement.

Minute mièvrerie : on en profite

Chanter une berceuse pour bébé ne se limite pas à la seule tentative de l’endormir. C’est un vrai moment de complicité et d’amour qu’il va pleinement ressentir (et vous aussi). Je craque complètement quand je vois son regard perdu d’admiration face à moi, sa main posée sur ma joue… Et ne croyez pas que vous n’en tirez pas non plus des bénéfices ! Stress et fatigue accumulée s’évaporent comme par magie, on est au cœur d’une bulle hors du temps, peu importe les catastrophes de la journée, là c’est juste BONHEUR. J’espère vraiment que ce moment privilégié, devenu une habitude dans notre quotidien, durera encore, je ne suis pas prête à y renoncer !

OK, mais on chante quoi en fait comme berceuse pour bébé ?

Alors c’est vrai qu’au début, je n’étais pas franchement à l’aise, ma voix ressemble plus à une craie sur un tableau qu’à celle de Céline Dion. Mais bon, avec le temps, je suis passée outre mes « complexes » et j’ai laissé libre cours à mon inspiration (ouais). Après des débuts timides, et plusieurs « Au clair de la Lune » ou « Fais dodo Colas mon petit frère », j’ai quand même eu envie de changer (bébé, lui, n’avait pas l’air gêné d’écouter la même rengaine, mais moi si). Du coup, je suis partie à la recherche de berceuses pour bébé un peu plus originales, que je me passais en boucle la journée ou dans la voiture pour les assimiler. Parce que oui, la musique adoucit les mœurs, mais apparemment ça ne marche qu’avec notre voix, pas la peine de compter sur un CD, bébé n’est pas bête hein. Il est ultrasensible à notre voix, qu’il sait bel et bien reconnaître, et il n’en veut pas d’autres. Voilà.

En tout cas, il vaut mieux partir sur une chanson douce (que me chantait ma mamaaaan), avec un rythme lent, une mélodie répétitive. Si vous vous souvenez de quelques chansons de votre enfance, à votre tour de les transmettre. N’hésitez à improviser, à créer vos propres paroles, à y mettre votre « patte », le résultat peut être étonnamment sympa.

Il m’arrive aussi, à des moments calmes de la journée, de mettre en fond sonore des berceuses pour bébé en langue étrangère. Mon fils sera polyglotte, c’est décidé ! Blague à part, j’aime assez l’idée de participer à son ouverture d’esprit, du coup, il a droit à des berceuses de musiques classiques (Mozart, Debussy, et tutti quanti), mais également à des berceuses du Monde. Et là, YouTube est mon meilleur ami, je pars en voyage avec quelques coups de cœur pour des musiques du Mali, du Maroc, des Etats-Unis, en Espagne

En résumé, je me suis prise au jeu, et j’aime notre moment câlinou partagé… Le moment où je le vois papillonner des yeux, pour finalement s’endormir complètement détendu… ça n’a pas de prix.

Votre avis nous intéresse !

Laisser un commentaire