Bien choisir le siège auto de bébé

Il y a une chose indispensable qu’on doit prévoir avant la naissance de bébé, et qui va nous suivre quelques années : le siège auto ! Et oui, il faut bien pouvoir l’installer en toute sécurité dans la voiture dès la sortie de la maternité. Mais quand on est novice, ce nouveau monde qui s’ouvre à nous paraît bien compliqué : nacelle, siège auto, siège coque, rehausseur… OMG, mais comment s’y retrouver, et savoir quoi choisir ??? Allez, on fait le point ensemble, vous verrez qu’après, vous y verrez plus clair !

Les différentes classifications de siège auto pour bébé et enfant

Déjà,  il faut savoir qu’actuellement, il existe 2 réglementations qui « coexistent » : la R44-04 (qui donne les noms siouplait ?) qui classe les sièges selon le poids de l’enfant, et la R129 (ou « i-Size »), la nouvelle donc, qui les classe selon la taille. Déjà, c’est pas gagné, pas vrai ?!

On va détailler tout ça, pas de panique, vous verrez qu’en fait, ce n’est pas sorcier. Promis. Alors, on retrouve 4 groupes :

  • Le groupe 0+, qui va de la naissance à 13 kg. Le siège auto est équipé d’un harnais, 3 ou 5 points, pour maintenir bébé, et il est conseillé de le placer plutôt à l’arrière de la voiture, dos à la route (si vous voulez le mettre devant sur le siège passager, pensez bien à désactiver l’airbag !). Petit conseil : privilégiez un modèle qui soit compatible avec la poussette, ça vous évitera de réveiller bébé au moment de le monter/descendre de la voiture ! Parole de maman 😉
  • Le groupe 0+ 1, de la naissance à 18 kg, repose sur le même principe que le groupe 0+ à la différence qu’il est évolutif : bébé va être dedans dos à la route jusqu’à environ 13 kg (il est en effet conseillé de le faire voyager de la sorte le plus longtemps possible, au minimum jusqu’à ses 9 mois, qu’il ait un maintien suffisant), puis face à la route jusqu’à ses 18 kg. Il est équipé d’un harnais qui maintient bébé au niveau du bassin et des épaules.
  • Les sièges  évolutifs 1/2/3, pour les enfants de 9 à 36 kg. Cette fois-ci, on place le siège auto à l’arrière du véhicule, face à la route. Un harnais sécurise bébé, puis la ceinture de sécurité.

Les points à étudier pour choisir le bon siège auto

Lors de votre achat de siège auto, plusieurs points sont à checker afin de choisir le plus adapté. Déjà, vérifiez bien que le siège soit homologué 44/04 ou R129 ECE (surtout si vous achetez un siège auto d’occasion). Vous allez aussi étudier les systèmes de fixation (par la ceinture de sécurité ou l’Isofix, selon votre voiture), et les sangles/harnais qui doivent être dans l’idéal rembourré(e)s pour plus de confort. Et oui, la sécurité passe avant tout, mais le bien-être de bébé aussi ! Il peut passer du temps dans son siège, il est donc capital qu’il y soit bien ! Du coup, assurez-vous de la qualité des mousses de protection en appuyant dessus, si le siège est inclinable (pas mal si vous faites régulièrement de grand trajet), s’il pivote…

Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil à un vendeur qui saura vous montrer les sièges correspondant à vos besoins, et prenez le temps ! Le siège auto est en effet obligatoire de la naissance jusqu’aux 10 ans de l’enfant (ou en-deçà d’1,35 m). Pas d’économie pour la sécurité de bébé, on ne lésine pas ! Certes, un siège auto représente un investissement (les prix vont de 100 à plus de 300 euros), mais vous pouvez l’ajouter à votre liste de naissance pour que plusieurs personnes cotisent afin de vous l’offrir 😉

 

Dernière mise à jour effectuée le :9 avril 2020 13 h 53 min

Votre avis nous intéresse !

Laisser un commentaire